Trouble du Traitement Auditif (TTA) / Évaluation des troubles de l’audition centrale

Le TTA est défini par l’Ordre des Orthophonistes et Audiologistes du Québec (OOAQ) comme une « limitation persistante des capacités altérant la performance dans le traitement du signal acoustique, ne s’expliquant pas nécessairement uniquement par une atteinte de la sensibilité auditive ».

Cela signifie que l’enfant (ou l’adulte) atteint d’un TTA entend bien les sons (il y a donc absence de surdité) mais que l’analyse de ces sons n’est pas adéquate. Il y a donc un dysfonctionnement dans les zones du système auditif qui traitent et analysent les informations auditives. Ce Dysfonctionnement cause des difficultés à traiter, décoder, organiser, analyser et mémoriser l’information entendue. Dès lors, le TTA peut limiter la compréhension de la parole dans le bruit, la localisation des sons et autres.

Le trouble de traitement auditif (TTA), aussi appelé trouble auditif central (TAC), est une problématique affectant 2 à 7% des enfants, et 2 à 3 fois plus de garçons que de filles. Le TTA peut entre autres avoir des répercussions importantes sur les apprentissages et communications des enfants qui en sont atteints.

Voici des exemples de difficultés que peuvent rencontrer les enfants ayant un TTA.

Si votre enfant semble présenter un ou plusieurs de ces symptômes, il est important de consulter un audiologiste sans plus tarder afin de compléter une évaluation auditive.

L’évaluation se fait généralement sur deux rencontres d’une durée d’environ 1h30 chacune, selon la capacité de collaboration et de concentration de l’enfant.

Un audiogramme est d’abord complété pour s’assurer que l’enfant entende bien. Les évaluations des capacités de traitement auditif débutent ensuite. L’enfant devra principalement répéter des mots, des chiffres et des phrases entendus. Aucun test ne demande de la lecture ou de l’écriture. Les tests sont tous réalisés dans une cabine insonore, sous écouteurs. Aucun test n’est douloureux ou même inconfortable. Les évaluations sont entrecoupées de pauses et de jeux, pour favoriser la concentration et la motivation de l’enfant.

Avant l’évaluation :

Si l’enfant prend une médication (par exemple du Ritalin), il doit la prendre comme à l’habitude avant sa rencontre en audiologie.

Pour faciliter l’intervention et les recommandations auprès de l’enfant, il est important de fournir à l’audiologiste les rapports des autres intervenants, comme les rapports en orthophonie, orthopédagogie, psychologie, etc.

Après l’évaluation :

À la suite des évaluations en audiologie, une rencontre pour expliquer les résultats est planifiée avec les parents. Un rapport complet est remis aux parents, à l’école et au référant (médecin, orthophoniste ou autre), avec conclusions et recommandations pour faciliter les apprentissages et le développement de l’enfant, tant à la maison qu’à l’école.

Si l’enfant présente un TTA, nous suggérons de le référer au centre de réadaptation de sa région. Durant l’attente pour que l’enfant soit reçu en centre de réadaptation avec équipe multi-disciplinaire, un programme de réadaptation spécialisé en audiologie est offert. Des activités pour améliorer les habiletés auditives de l’enfant sont entre autres suggérées. Des stratégies compensatoires sont également données à l’enfant et à son entourage.

Pour plus d’information sur le TTA, il est possible de consulter le site internet du centre de réadaptation de L’institut Raymond-Dewar, au lien suivant : http://www.raymond-dewar.qc.ca/doc/def_FAQ_TTA.pdf

N’oubliez pas que l’audiologiste est le professionnel de la santé spécifiquement formé pour répondre à toutes vos questions sur le TTA et la santé auditive.